Abdoulaye BALDÉ et Seydou SANÉ, la vague impitoyable Ousmane SONKO arrive ! ( Ibrahima Diémé)

Les dernières infos de la météo sur la ville de Ziguinchor sont connues. Elles n’augurent rien de bon pour les candidats Abdoulaye BALDÉ et Seydou SANE.

Pourtant, ces derniers, malgré le danger qui plane en haute mer, envisagent d’y aller. Ils veulent braver les vagues à leurs risques et périls. La météo signale de fortes précipitations et des pluies diluviennes qui vont s’abattre sur Ziguinchor et occasionneront des vagues scélérates qui seront sans pitié contre tous les équipages des aventuriers politiques sans vision et sans programme, à l’image de Abdoulaye BALDÉ et Seydou SANE, qui n’ont que l’invective à la bouche. Ces perturbations iront crescendo durant toute la période de la campagne électorale qui débutera officiellement ce samedi 08 décembre 2022.

Malgré ces alertes très sérieuses de la météo, Abdoulaye BALDÉ, Maire sortant et candidat à sa propre succession pour un troisième mandat de trop, et Seydou SANÉ, candidat de Benno Tass Yaakar à la Présidence du conseil départemental de Ziguinchor, s’entêtent à vouloir prendre la direction de la haute mer avec des barques de fortune, sans gilets de sauvetage.

Hier, mardi 04 janvier 2022, ils ont, tous les deux, pondu, à travers leurs sorties maladroites, des communiqués bidons pour montrer leur bravade contre la vague impitoyable que représente Ousmane SONKO.

Nous comprenons bien ce sursaut de dernier espoir qui les pousse à s’attaquer au programme et à la vision du Président Ousmane SONKO. “Ziguinchor ne saurait être utilisé comme une arme de bataille contre l’État central”, dixit Abdoulaye BALDÉ, faisant ainsi allusion à la volonté affichée du Président Ousmane SONKO de créer une monnaie locale à Ziguinchor si toutefois il est élu Maire.

La vérité est que le ciel de Ziguinchor est peu dégagé pour Abdoulaye BALDÉ et Seydou SANE. Leur avenir politique est menacé face à la vague scélerate que représente le Président Ousmane SONKO. Ce dernier, après la présentation réussie de son programme Burok, a vu l’adhésion massive et populaire des populations de Ziguinchor et de la Casamance en général autour de son programme. Il est déjà quasiment élu Maire avant l’heure. Le 23 janvier sera juste une formalité.

Donc, face à cette menace, BALDÉ et Seydou SANE abattent leurs dernières cartes pour exister. Mais ils seront tous balayés par la vague impitoyable au soir du 23 janvier 2022.

Ibrahima DIEME.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *