Trou d’1,5 milliards à Poste Finances: le chef de l’Agence Principale tente de se sauver la peau, malgré des faits accablants

Le quotidien Libération a percé un peu le mur de l’enquête sur l’affaire présumée de détournement de deniers publics qui secoue la Poste, principalement sa filiale Poste Finances.L’un des cerveaux de ce scandale qui a coûté injustement la tête à Saliou Fédior, l’ex Directeur général, à savoir Alexandre Xavier Manga, chef de l’Agence principale de Poste Finances, arrêté en même temps que deux autres collègues, a fait face aux enquêteurs de la Sûreté Urbaine (SU).

Manga s’est lavé à grandes eaux, et a estimé qu’il ne peut pas être poursuivi pour détournement, au motif qu’un détournement de deniers publics doit être attesté par un rapport d’audit. Libération révèle également que l’audit effectué par la cellule et du contrôle interne révèle un excédent de 109.000 Fcfa, comme l’a précisé le mis en cause. La question embêtante, était de savoir à qui étaient destinés les 1.033 chèques saisis lors des perquisitions ! « Ce sont des chèques que j’ai avancés à des clients et collègues détenant des comptes à Poste Finances», s’est-t-il justifié. Manga prétend que ce sont des us et coutumes qui datent d’une vingtaine d’années. Ces chèques saisis constituaient les garanties des « prêts » accordés à des fournisseurs. Il s’agit notamment de Business partners (55 millions F CFA), Alamine multiservices (65 millions F CFA), Général d’entreprise (13 millions F CFA), Samassa distribution (25 millions CFA, Ac Consulting Sarl (25 millions F CFA).

Les prêts ont été aussi octroyés à des personnes décédées. Les mis en cause se tapaient aussi des « prêts » pour eux-mêmes en versant dans le dossier des garanties des chèques en toc. La plupart de chèques ont été faits avec des signatures falsifiées.

Avec TASSXIBAAR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *