La carte grise passe de 7500 à 15 000 Fcfa, les plaques d’immatriculation de 14 000 à 26 000 Fcfa.

Le ministre des Transports Mansour Faye, qui défendait son projet de budget à l’Assemblée nationale, justifie cette hausse par le fait que le Sénégal s’est engagé dans la mise en place d’un système performant de délivrance des titres de transport sécurisés, visant à réduire la fraude documentaire.Aussi, explique-t-il que les prix initialement fixés, avec le partenaire pour la sécurisation des titres, se sont avérés déficitaires pour l’exploitation et risquent de mener, à long terme, vers l’échec du programme choisi.

Avec L’obs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *