Altercation avec des militaires aux abords du camp Thiaroye, un policier interpellé, malmené, humilié et désarmé par des soldats.

Selon Les Échos, des soldats du camp militaire de Thiaroye ont dicté leur loi à un agent de police, répondant au nom de B. G., en service au commissariat de Rebeuss. Les faits se sont déroulés mardi dernier, vers 20h.

À cette heure, relate le journal, le flic en civil se gare aux abords du camp pour se payer une tasse de café. Un lieutenant de l’armée surgit et lui ordonne de dégager son véhicule au motif que la zone est interdite au stationnement.

Le policier traîne les pieds, le gradé s’emporte et appelle des renforts qui dégonflent les pneus du véhicule. L’agent de police filme la scène avec son téléphone, mais les soldats s’énervent et tentent de lui confisquer son portable.

Le limier engage l’épreuve de force, mais il sera malmené avant d’être désarmé. Son pistolet automatique (PA) confisqué, il sera conduit de force au camp militaire.

Alerté, un colonel de l’Armée ordonne de relâcher le policier sans délai et instruit au commandant du camp de lui restituer son arme. Il câble ensuite le commissaire de Thiaroye, avant de regretter l’incident.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *