Sonko, Barth, Déthié et Bougane : La nouvelle génération de politiciens qui font la pluie……

Ils sont la nouvelle génération de politiciens qui font la pluie et le beau temps au Sénégal. Ousmane Sonko, Barthélémy Dias, Bougane Gueye Dany et Déthié Fall ont remplacé sur le terrain, les Abdoulaye Wade, Moustapha Niasse, Landing Savané, Mamadou Diop Decroix, Abdoulaye Bathily et même le tonitruant Me el Hadj Diouf. Aujourd’hui ces nouveaux visages de l’opposition radicale du Sénégal ont inversé la donne, contrairement à leurs aînés. Ils font vaciller le pouvoir.

En mars 2021, le pouvoir était dans la rue qui a payé un lourd tribut. 14 morts pour réclamer la libération de l’opposant Ousmane Sonko, leader du parti Les Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef). Et depuis ce jour, la peur a changé de camp. Les jeunes opposants menacent l’état et exigent plus de son chef. Les militants n’ont plus peur des forces de sécurité et de défense. Ils foncent sur les lacrymogènes les yeux en larmes.

Ils ont changé le visage de la lutte politique au Sénégal. Et aussi de stratégie de lutte. Désormais présents sur le terrain et sur la toile, ils mènent à la fois un combat physique et virtuel. Ousmane Sonko et Barthélémy Dias mènent le combat radical tandis que Bougane Gueye Dany de Gueum Sa Bopp connait un ralentissement depuis que l’état a menacé son groupe de presse DMédia. Et l’intrusion de Déthié Fall du Parti républicain pour le progrès, semble redonner de la force à l’opposition radicale.

Et pour y arriver, les jeunes opposants appliquent la stratégie de la provocation comme ce fut le cas le 10 novembre dernier ; après un renvoi de son procès, Barthélémy Dias, Ousmane Sonko et Déthié Fall ont délibérément provoqué les forces de l’ordre dans la rue en évoquent simplement le droit de manifester alors qu’ils pouvait tranquillement rentrer chez eux puisque rien ne justifiait un affrontement…De la Médina à la VDN, les rues étaient envahies par des pneus brûlés dont les fumées rivalisaient avec les gaz lacrymogènes des forces de l’ordre.

Et ces opposants ne comptent pas relâcher la pression. Les déclarations à l’encontre du pouvoir sont de plus en plus corsés. Après Sonko, c’est Déthié Fall qui appelle à la résistance: « Cette résistance, nous allons la poursuivre ; et tous les jeunes du parti, jeunes de la coalition doivent poursuivre cette résistance ».

Et Barthélémy Dias qui entend engager le bras de fer avec les pouvoir exécutif et judiciaire à décider de plus répondre au juge sur son procès en appel : « je n’irai plus au tribunal » a-t-il déclaré le mercredi soir paraphrasant ainsi son mentor politique khalifa Sall qui déclarait : « Le gouvernement, la justice…sont dans des manœuvres pour entacher la candidature de Barthélémy Dias à la mairie de Dakar. Mais ce sera vain. Nous ne l’accepterons pas et cela ne passera pas ».

La rédaction de xibaaru

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *