Bignona, je t’appelle …( Par Yaya Diémé)

Aussi longtemps que ma mémoire étincellera,
Ô Bignona, je t’appellerai !
Je t’appellerai de ma maison,
Je t’appellerai de mon quartier,
Je t’appellerai de mon coeur,
Ville pour laquelle je vis,
Ville pour laquelle je respire,
Ville pour laquelle je me déploie.

Je me déploie comme cette hirondelle,
Qui vole dans le ciel,
Parcourant sans cesse,
Des milliers de kilomètres,
Espérant poser ses pattes,
Sur l’arbre gigantesque.

Je me retrouve dans le désert
Où, hélas, mon regard se perd.
Partout où j’espèrais je désespère,
Partout où je croyais voir, je désespère,
Partout où je croyais trouver, je me perds.

Je me perds dans mes repères,
Je me perds dans mes rêves,
Je me perds dans mes aspirations.

Dans mes aspirations les plus profondes,
Dans mes inspirations les plus profondes,
Dans mes intuitions les plus profondes,
Bignona, je t’appelle,
Je t’appelle de cet appel
Depuis ma maison,
Je t’appelle de cet appel,
Depuis mon quartier,
Je t’appelle de cet appel,
Depuis mon coeur,
Ma belle ville,
Ma ville de rêve,
Ma ville d’espoir,
Ma ville,
Où je cherche l’arbre gigantesque,
Cet arbre qui me permettra
De poser mes pattes.

Partout, je me retrouve dans ce désert,
Le désert où nul développement ne se fait,
Le désert des hommes,
Le désert des femmes,
Le désert des âmes.

Ô, Bignona, je me cherche à travers ton appel,
Ton appel depuis mon quartier,
Ton appel depuis ma maison.

Bignona, je lève, enfin, les yeux vers le ciel,
Espérant qu’il y a par-dessus ma tête,
Peut-être un arbre qui pousse,
Mais espérant qu’il y a en-dessous de ma tête,
Un nuage qui passe,
Ou encore une promesse de pluie,
La pluie qui se perd,
La pluie qu’on ne retrouve pas,
La pluie qui n’arrose pas,
La pluie qui n’engendre pas,
La pluie qui ne bénit pas.

Bignona, je me perds,
À travers ton appel,
Ton appel depuis ma ville,
Ton appel depuis mon quartier,
Ton appel depuis ma maison.
Hélas ! Bignona, viens, quand même !

Yaya DIEME.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *