Diouloulou/ Bignona : Ibrahima Sarr, un jeune prometteur dans l’entrepreneuriat…

Jeune engagé, Ibou Sarr comme le nomment ses camarades œuvre dans le sens de décloisonner la Casamance du complexe sportif dans lequel les jeunes s’engouffrent. Dans son Diouloulou natal, et dans le département de Bignona il ne cesse de dénicher des talents footballistiques pour les rapprocher des grands clubs du championnat sénégalais. Passionné du football et du sport en général, il a le cœur meurtri lorsqu’il voit des jeunes talents faire du merveille dans les championnats populaires « Navétane » et en finir sans être connu du grand public.

Ses rapports avec Mady Touré lui ouvrent certains avantages pour accompagner les jeunes talents à faire une longue carrière. Pour preuve, il avait amené le jeune Lamine Camara au Casa-sports ensuite à Génération foot. Aujourd’hui, il a fait signer un autre prodige du football Sadibou Sané à Génération foot( voir photos.

Ayant de grands projets pour la Casamance et les jeunes, Ibrahima Sarr met en place à Diouloulou une école de football pour mieux accompagner cette jeune génération dans le domaine du sport. Son seul et unique objectif, est de relancer le sport dans la zone de Diouloulou en particulier et dans le Bignona en général. Lisez son projet de sport 👇👇👇👇👇

  Introduction

Avenir football de Diouloulou est une école de football basé en Casamance, dans la région de Ziguinchor (Sénégal). Né en 2010, la formation est dirigée par Ibrahima Sarr qui prend en charge une cinquantaine de jeunes de différentes catégories. L’école de football est composée des catégories suivantes: U13, U15, U17. Il s’agit d’une formation qui va cumuler sport et études, car, soucieux de l’hémorragie qui touche le développement de l’école dans la zone avec un taux d’abandon scolaire par les jeunes, il m’a paru important d’accompagner les jeunes afin qu’ils puissent continuer leurs études tout en jouant au football qui est leur principale passion.

Le but est de faire du concept sport –études une réalité avec les moyens du bord, dans un contexte où nous ne disposons pas d’infrastructures pouvant nous permettre d’accueillir les jeunes en internat. Cependant, nous comptons sensibiliser les jeunes et les initier progressivement à la pratique du football adapté à l’âge de chacun d’entre eux. I. Localisation L’école de football est située à Diouloulou. Érigé en commune par le décret n°2008-748 du 10 juillet 2008, la commune de Diouloulou est à son tour située dans la partie Nord-Ouest du département de Bignona, région de Ziguinchor. Elle est ceinturée par la commune de Kataba 1, et est limitée au nord par le village de Koba-Séléty, au Sud par le village de Kataba 1, à l’Est par le village de Banie-israél et à l’Ouest par le village de Kubanack. Sa position sur l’embranchement de la route nationale N°5 et de la départementale 205 fait de la commune de Diouloulou une ville carrefour située entre Bignona, Kafountine et la Gambie

Les langues parlées dans la commune de Diouloulou est le mandingue, le diolas, le peulhs, le wolof qui sont toutes issues des langues bak maitrisées avec un fort taux de pourcentage par les populations du sud du Sénégal. II. Situation du football au Sénégal Le Sénégal fait partie des pays de football le plus respectés en Afrique et dans le monde. Formateur de joueurs de qualité, il est doté d’un championnat qui fournit à ce jour, des footballeurs prêts à jouer directement dans l’élite du football européen, sans passer par une division intermédiaire. D’où la réduction, de l’écart dans la qualité de la formation entre les jeunes formés à Dakar et dans les régions et les jeunes européens. D’où c’est cela qui explique la ruée des agents européens vers le Sénégal à la recherche de la perle rare. Attractif, le football local sénégalais draine des foules et passionne les observateurs qui le suivent grâce notamment au talent des footballeurs, des techniciens et des journalistes qui y évoluent au quotidien. Mais, malgré tout le potentiel dont regorge ce football, il tarde à aller vers le vrai professionnalisme, notamment sur le plan de l’organisation.

Par le passé, le footballeur sénégalais était obligé de passer au moins une saison ou deux dans l’équipe réserve d’un club européen, avant de prétendre jouer dans l’élite. Ce mythe est désormais freiné, grâce à la montée en puissance des jeunes talents sénégalais qui n’hésitent plus à faire montre d’une nette progression tant sur le plan tactique, technique que physique. Ce resserrement de l’écart de niveau entre certains jeunes footballeurs formés au Sénégal et ceux formés en Europe explique la révélation spectaculaires de de prodige comme Pape Matar FC Metz, Dion Lopy Reims, Ibrahima Baldé Feyenoord, Cheikh Ahmadou Bamba Dieng Marseille, Youssouph Badji KV Bruges pour ne citer que ceux-là qui suivent les pas de leurs ainés tels que Sadio Mané, Ibrahima Niane, Pape Ibnou Ba entre autres.

Certes les départs matinaux de nos meilleurs jeunes ne permettent pas à nos clubs d’être constants dans les compétences africaines, puisque chaque équipe qui remporte le championnat ou qui envoie plus de bons joueurs dans les sélections nationales, finit par les perdre l’année qui suit. Mais ils nous prouvent l’image et la bonne qualité de la formation de base au Sénégal. Le footballeur sénégalais est sollicité et est très attendu de nos jours dans le haut niveau. Comparé à nos voisins, le Sénégal quel que soit le pays de destination du joueur. Ces départ massifs contribuent au manque de constance des clubs Sénégalais qui n’ont pas assez de ressources pour garder leurs talents face aux intéressantes propositions des clubs européens même ceux scandinave ou d’Europe de l’Est.

Quelques données statistiques Voici des données statistiques qui prouvent la qualité de la formation sénégalaise. Dans son numéro 292, l’observatoire du football (CIES) a classé le Sénégal parmi les pays au monde qui ont le plus grand nombre de joueur évoluant à l’étranger durant l’année civile 2019. Se positionnant en 2019 parmi les nations qui fournissent le plus de footballeurs dans le monde, en France plus particulièrement. Le Sénégal peut bien être considéré comme pays formateur de « génies » du football. Le Brésil occupe la tête de ce classement de classement (1600 joueurs, dont 74,6% actifs dans un championnat de première division) devant la France (1’027 expatriés, dont 74,0% dans une première division). D’après le rapport de CIES qui indiquait qu’au total, 186 associations nationales avaient au moins un joueur expatrié dans les 141 ligues des 93 pays inclus dans l’échantillon étudié. Ce qui fait qu’avec l’argentine ces trois pays fournissaient presqu’un quart de pratiquant étranger (22,5%). Dans ce classement, le Nigeria se positionne comme le principal exportateur africain (399 joueurs à l’étranger), tandis que le japon se place premier rang en Asie (161 joueurs). Ces statistiques plaçaient aussi Le Sénégal (59,6%) comme deuxième pays Africain qui exporte le plus de Footballeurs au monde, derrière le Nigéria (73,2%).

A l’exception des joueurs à double nationalité, la Ligue 1 Uber EATS comptait 69 Nationalités différentes de celle de la France en 2018-2019. Le Sénégal comptait 22 représentants derrière la France qui avait à son actif 294 footballeurs, suivi du Brésil avec 26 joueurs, soit 4 de plus que le Sénégal qui est la troisième nation la plus représentée avec 22 Lions devant la Cote d’Ivoire (13), le mali et l’Algérie (12), avait fait savoir en début de saison, la LFP.

L’Atlas des migrations élaboré présentait les principales destinations pour chaque origine. Cet outil exclusif révélait notamment que les cinq pays important le plus de joueurs ayant grandi en France étaient l’Angleterre, La Belgique, le Luxembourg, l’Italie et La Turquie. Le Portugal était la première destination pour les Brésiliens, tandis que le Chili était la principale destination des Argentins, poursuivait le rapport de l’Observatoire du Football.

Le 54ème Rapport mensuel nous apprenait également que l’analyse des pays ou les joueurs avaient disputés leur dernier match avant de débuter dans le Big-5 montrait que la moitié des recrutements étaient réalisés depuis les divisions inférieures anglaises, italiennes, espagnoles et françaises ( y compris les retours de prêt pour les joueurs n’ayant pas préalablement évolué dans le Big-5) ainsi que les Pays –bas et le Portugal. Les deux seuls pays extra-européens dans le Top 10 sont le Brésil et l’Argentine. En 2018-2019, le championnat local Sénégalais avait exporté une vingtaine de footballeurs dans divers horizons. Génération Foot avait perdu Issa Soumaré (Orléans), Malick Cissé et Bakary Mane (Hassania d’Agadir en Tunisie), Ndiag a Yade et ababacar Moustapha Lo (FC Metz). Teungeth FC avait transféré Faly Ndaw, avant que ce dernier ne signe son retour au bercail après un bref passage au club africain de Tunis (Tunisie), tandis qu’Auguste Malo prenait la destination d’Al Najma Club au Bahrein. Le Casa Sport avait également consommé le départ de son portier prété par Diambar FC, Ousmane Mané (Hafia FC de Guinée), après celui Youssouph Mamadou Badji (FC Bruges) Belgique) et de Mamadou Lamine Danfa (FC Kolos Kovalivka, Ukraine). Mor Talla Nguer avait quitté L’Us Gorée pour Pau Fc (France) tout comme Ousseynou César Gueye du Jaraaf qui avait signé en faveur de bourges foot, en France. Cayor foot avait transféré Dialy kobaly Ndiaye (stade de Reims), Mamadou Diatta (bruges) et Amadou Sagna (Bruges). Mame Balla Tine et Cheikh Cory Sène de Diambars Fc etaient respectivement partis rejoindre Cholet et Lens (France) au moment où Meissa ba de Dakar sacré cœur avait signé à Troyes (France). A noter que Souleymane Djimou cissé de stade de Mbour était parti rejoindre celta vigo en Espagne, au moment où Arona Diawara de Ndangane FC signait à cadiz (Espagne).

Le jeune defenseur internationa U20, Formose Mendy de Darou salam, avait aussi signé en faveur du FC PORTO (Portugal) et lamine Diack d’Oslo Academy à Shkupi en Macédoine. Le virevoltant attaquant de Diambar birahim gaye et son coéquipier Abdoulaye fall évoluaient depuis le début de la saison 2019 à Al Shabab (koweit), avant que le jeune ailier de l’académie sise à Saly portudal (Mbour), Ibrahima Dramé ne prenne la destination de Linzeker. (Autruche). Objectif global : Notre objectif général est de : participer à la formation initial des champions talents de l’avenir. Objectifs spécifiques : Pour atteindre notre objectif général, nous nous fixons des objectifs spécifiques pouvant continuer à faire de notre localité un vivier de talents à présenter sur le marché mondial à l’image de Sadio Mané, Krepin Diatta, Stéphane Badji entre autres qui prouvent que le sud du Sénégal comptent des milliers de talents qui ont certainement une meilleurs valeur intrinsèque. • offrir aux jeunes un cadre d’expression et d’affinement de leur talent footballistique à travers un encadrement de qualité, capable de les faire progresser à une vitesse qui respecte le timing avec des encadreurs formé au niveau de la ligue Régionale de Ziguinchor. • Assurer un suivi de nos pensionnaire dans leur scolarité ; • Amener les parents de nos pensionnaires à devenir des membres de l’équipe dirigeante pour une gestion inclusive, afin de faire comprendre le projet dans la localité un eu enclavée ; • Faire suivre une formation de « Dirigeant » à tous ceux et toutes qui travaillent dans nos projets • Accompagner nos pensionnaires dans leur carrières footballistique afin d’augmenter leur chance d’insertion professionnelle. Résultats attendus : Une formation initiale de qualité est assurée aux pensionnaires des différentes catégories ; Le concept sport et étude s es effectif avec une collaboration établie avec les établissements respectifs de nos pensionnaires pour s’assurer de leur réussite scolaire ; Des parents de pensionnaires sont amenés à travailler avec le club pour une gestion inclusive ; Le club a fait suivre une formation adéquate à chacun de ses dirigeants ; Un accompagnement est assuré à nos pensionnaires par le club pour une carrière professionnel réussie.

Activités : Des séances d’entrainements sont organisées pour toutes les catégories dans l’espace du Club Des visites médicales sont effectuées d’une manière régulière pour tous les joueurs de chaque catégorie ; Les différentes catégories participent à des compétions au niveau local, départemental, régional et national ; Des séances de détection à l’intention de nos pensionnaires sont organisées pour toutes les catégories avec des clubs et centre de formations partenaires ainsi qu’avec des partenaires occasionnels. Vision stratégique : ayant pour ambition de devenir une forte structure d’encadrement des jeunes talents, nous comptons créer un site internet et marquer notre présence dans les différents réseaux sociaux qui seront utilisés comme des leviers stratégique pour atteindre nos diverses cibles.

Notre travail reposera sur :  Un programme annuellement bien définie et publié à travers notre site internet et nos comptes sur les différents réseaux sociaux, par écrit ou par vidéo, pour chaque catégorie d’âge et de formation, en fonctions des compétitions et des vacances scolaire.  Le programme d’entrainement sera mis dans un classeur, à la disposition des parents pour une meilleure connaissance du règlement et du fonctionnement du club ainsi que de ce qui est attendu.  Toutes les séances de chaque catégorie respectent le même contenu : tactique, technique, psychomotricité et match(le respect du même contenu dans toutes les séances de chaque catégorie). Les situations proposées sont sous formes de jouées et de compétions. L’espace d’entrainement est organisé en utilisant le matériel pédagogique du club. Le nombre de joueurs par groupe est adapté. les ateliers installés avant le début de la séance. Une pédagogie d’apprentissage est respectée :  Questionnement arrêts flash, démonstrations, animation. Afin de mettre en œuvre le concept sport et étude qui nous est si cher, nous travaillerons en étroite collaboration avec les établissements respectifs de nos pensionnaires afin de suivre régulièrement leur scolarité et leurs performances scolaires afin de nous assurer de leur maitrise des compétences nécessaires aussi bien sur le plan scolaire que footballistique.  La santé étant essentielle en sport, nous allons travailler en étroite collaboration avec le centre de santé de la localité pour un suivi médical régulier avec des visites médicales au moins tous les (6) mois, afin de s’assurer de la bonne santé de chacun de nos joueurs. Les principes directeurs

Le respect du droit de la personne particulièrement celui de l’enfant est au cœur des principes qui guident l’action de l’avenir football club de Diouloulou. Aussi tenons nous en compte les possibilités physique et psychologues de même que les données de la psychomotricité de chacun de nos pensionnaires. Nous mettons toujours en avant l’intérêt de nos jeunes pensionnaires aussi sur le plan scolaire que footballistique. C’est pourquoi l’éthique est placée au centre de nos actions en tant que structure sportive. Besoins de matériel pour la saison 2021-2022 Par votre exemplarité et votre responsabilité en tant que personne ressource dans le développement du pays, il nous a paru évident que vous faites partie des personnes qui peuvent favorablement impacter la bonne réussite de ce projet qui est un élan d’espoir pour le football local. Le développement du foot Ball a toujours été un idéal pour nous et vous aussi. Nous avons déjà un terrain d’entrainement et nous avons entamé les séances, mais le déficit en matériel à un impact considérable dans le déroulement du travail.

Nous vous sollicitons symboliquement, afin de pouvoir nous acheter : • 20 paires de maillots pour les matchs officiels, les maillots d’entrainements et 20 sacs pour les U13 • 20paires de maillots pour les matchs officiels, les maillots d’entrainements et 20 sacs pour les U15 • 20 paires de maillots pour les matchs officiels, les maillots d’entrainements et 20sacs pour les U17 • 50 ballons, des matériels adéquats pour les entrainements (plots, cônes, cercles les battons, etc…….) Nous serons très heureux de pouvoir discuter avec vous. Et vous souhaitez nous rencontrer n’hésitez pas à nous contacter. Nous sommes joignable à n’importe quelle heures, mais vous pouvez aussi nous laisser un message vocal a tout moment, auquel cas nous vous rappellerons sans soucis.

LE PRESIDENT IBRAHIMA SARR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *