ÉLECTIONS LOCALES 2022: DES MORCEAUX SE SONT ILS DÉJÀ BRÛLÉS DANS LES COALITIONS ? (Par Assane SARR)

Quête de discipline de partis, déclarations multiples de candidatures, processus intenses de choix des leaders à travers le consensus, ça part dans tous les sens dans la sphère politique, au Sénégal, en prélude des locales de 2022 qui ont été à l’origine de la naissance de nombreux partis, mouvements et coalitions, au cours de l’année 2021.

Entre septembre et octobre de cette année 2021, les coalitions « Yéwwi Askane Wi » regroupant le Pastéf, le Taxawou Sénégal, le PUR, le Grand Parti, Fds/Les Gelwars entre autres partis et la coalition « Wallu Sénégal » du Parti Démocratique Sénégalais et ses alliés, se sont formées, compte tenu de leur expertise politique, pour déjouer les plans de la mouvance présidentielle regroupée dans la coalition Benno Bokk Yaakar, laquelle demeure l’une des plus solides dans l’histoire politique du Sénégal, notamment par sa survivance aux différents remous politiques.

Ainsi, cette course vers l’exploit final lors des locales de 2022, en particulier de l’opposition, montre la volonté de changer de paradigmes. MAIS, l’EAU EST TROUBLÉE vu l’effritement de certaines coalitions, gangrènées par des malentendus tenant plus généralement aux choix du leader local devant mené l’équipage au port de la victoire des urnes. En effet, dans les grandes coalitions que représentent « Yéwwi Askane Wi », « Wallu Sénégal », et « Bénno Book Yaakar », les chocs d’ambitions entre leaders autrefois aux vues politiques différentes et aux ambitions graduées, plombent le processus d’unité et rompt le devoir indispensable de solidarité, seul gage de succès face à un régime qui s’arrose de toutes les garanties pour remporter la compétition électorale. Dans la capitale sénégalaise, tout comme dans d’autres localités, la démarche vers des choix salutaires, n’est pas encore révélatrice tant dans les coalitions « YAW », et « WAS » que dans BBY ; le suspens habitant toujours les leaders.
Ainsi, l’ancien président du Sénégal Abdoulaye WADE déclarait en 1979 lors d’un entretien avec Eco Magazine : « Pour gouverner, il faut être assis sur une réalité politique ». Aujourd’hui, nul ne peut contourner malgré les remous dans la sphère politique, la réalité qui y est.

Les coalitions « YAW », « WAS », « BBY », qui d’entre elles va frôler les cassures?

Les départs de Pape DIOP, leader du parti « Book Guiss Guiss » de la coalition « WAS », de Bougane Guéye Dany de la coalition « YAW » et certains malentendus de ces derniers jours dans la coalition « BBY » , évoquent en effet, le changement manifeste des pions dans cette sphère politique.
Les coalitions « YAW », « WAS », en quête d’un leadership politique, d’une base solide dans toute l’étendue du territoire, d’une confiance féconde des autres leaders, doivent en effet, aujourd’hui, en cette veille des locales, procéder à une quête de stratégie maligne pour déjouer réellement les systèmes de la mouvance présidentielle qui malgré les malentendus entre autres, maintient le cap dans cette nouvelle configuration politique.

Il revient alors, d’effectuer une analyse sérieuse sur l’électorat, sur les changements intervenus dans le processus électoral et sur les enjeux sérieux de ces locales qui au delà de tout, ont un impact fort dans l’avenir politique du Sénégal, tant dans la mouvance présidentielle que dans l’opposition. En effet, l’enjeu de ses élections locales, au delà des résultats escomptés par les différents acteurs en compétition dans le choix des gouvernants locaux, est de vérifier la légitimité politique du président de la République et de son code de popularité. Ce qui pourrait, lorsque cette légitimité est assise par le résultats des urnes, ouvrir une perspective de 3e mandant au régime.

Assane SARR, Journaliste_Écrivain, Auteur du recueil de poèmes “PRÉMICES” paru en mai 2020, Co_Auteur du recueil de poèmes “DE CRIS ET D’ENCRE” du Collectif Parlons Poésie paru en 2018 et Auteur de plusieurs chroniques parues dans la presse sénégalaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *