Félicitée par le Président, Assome a naturellement convaincu Macky Sall. (Par SIDY MANKARA)

Que le Président de la République ait félicité son ministre du Commerce pour le succès enregistré à l’Expo de Dubaï, le fait ne devrait surprendre. Ce dernier succès en date, est un, parmi tant d’autres succès. Entre Assome Aminata Diatta et Son Excellence Monsieur Macky Sall, la confiance n’a jamais été mise à l’épreuve du contrôle.


Dans sa nature d’être, au paraître simple, peu emballée dans la surenchère comportementale, elle a gagné la confiance de son mentor.
Assome, c’est d’abord la pondération, une neutralité matérielle ou mondaine, frisant à la limite l’indifférence à tous les astuces liés au “m’as-tu vu?”


Or, des psychologues interprètent le Chef de l’Etat comme un homme serein, très peu manipulable, du genre à vite appréhender le non dit. Et le ministre du Commerce, au delà de cette marque caracterielle a convaincu le Sénégalais le plus renseigné sur sa compétence à abattre un volume de travail insoupçonné.
Macky Sall apprécie le profil d’homme effacé et efficace, du genre Assome. Et ce n’est pas si facilement qu’on doit perdre la confiance du chef de l’Etat. Seulement, ceux qui ont tenté d’être autres que sincères ont perdu le Président.


Pour trouver la preuve d’estime, il suffit d’interroger le contexte de l’arrivée de la fille de Dianki comme ministre dans le gouvernement, seule femme à surgir de “nulle part, ” préférée qu’elle a été à bien des hommes qui n’auront eu que le mérite d’avoir été pressentis dans l’attelage. Ceci en dépit de la défaite de la coalition au pouvoir dans la région de Ziguinchor. L’acte du Président sident qui a milité pour le choix de Assome Aminata Diatta, loin d’être une récompense politique est motivée sur son flair très sensible dans la détection du talent féminin, même au trouble milieu d’une marre politique de Ziguinchor à problemes, où se neutralisent des hommes aujourd’hui épuisés, rongés par des batailles fratricides.
Et comme bénie, mue par le devoir de loyauté dans l’obligation de résultats, Assome semble aujourd’hui avoir raison de se défaire du bruit et de la fureur politiques de Ziguinchor, préférant s’engager à Keur Massar, avec une claire conscience de bien mobiliser essentiellement pour le Président. Elle y est arrivée, si l’on en croit les projections d’observateurs qui la prennent pour favorite des prochaines élections municipales, dans le Keur Massar Nord.


De la personnalité, elle n’en souffre pas. Tout comme elle sait subir un temps et rebondir dans le temps. Ceux qui l’ont agressée ont vite déchanté. Car derrière la timide silhouette, se cache une tigresse intrépide, au regard quelquefois foudroyant. D’aucuns pensent d’ailleurs que la personnalité trempée de la Casamancaise lui aurait conféré du charme, véritable atout pour une autorité publique tenue de se forger l’image dans la douleur, refusant d’être le foulard mou de l’arène politique nationale. Elle-même devenue nationale. D’ici on ne sait jusqu’à quand, le ministre du commerce est apparemment sous l’étoile.

SIDY MANKARA PORTE PAROLE DES JEUNES DU MINISTRE ASSOME AMINATA DIATTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *