La PREDATION DU JOURNALISME, DÉNONÇONS ÇA! ( Par Vieux Kémo Goudiaby)

Je trouve irresponsable le journalisme qui consiste à s’asseoir dans son salon face à une caméra et commencer à raconter la vie des autres avec une méchanceté frisant la diffamation.Je parle bien de MADIAMBAL DIAGNE sur sa récente sortie au sujet des violences enregistrées au sein de la caravane de Sonko à Ziguinchor. A l’instar des métiers d’avovat, d’enseignant, de la santé et tant d’autres, le journalisme est une profession noble et difficile d’exercice car soumise à l’observance des règles déontologiques.

Que des intrus et prestidigitateurs s’y infiltrent pour le rabaisser, est un danger contre lequel les corporations doivent se dresser. Il est intolérable qu’au nom de la liberté d’expression des quidams s’auto-proclament journalistes et se déploient dans leurs médias pour s’emprendre gratuitement à autrui. Les plateaux des médias, les chroniques dans les pages des journaux ne sont pas des “hainoires”(entendez lieu où l’on déverse la haine). Ce mouvement de prédation du journalisme doit être dénoncé et stoppé par les corporations des journalistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *