Urgent: Des militants de Ousmane Sonko attaqués à Ziguinchor dans “le fief de Doudou Ka”

Le projet d’attentat que tous craignait qu’il puisse être fomenté contre Ousmane Sonko et certains leaders de l’opposition et qui serait mis en exécution en Casamance pour ensuite tout mettre sur le dos du MFDC est il en train de se mettre en place? Si rien, pour le moment, ne permet de le confirmer, les derniers événements intervenus, ce soir, à Ziguinchor le font redouter.


A en croire des informations en possession de Kéwoulo, une rencontre des militants de Ousmane Sonko a été attaquée ce soir à Boucotte, en plein centre ville de Ziguinchor. Selon des témoignages recueillis sur place, ces événements se sont déroulés vers 19 heures alors que la délégation du leader de Pastef était venue écouter les commerçants de l’Unacois qui voulaient lui soumettre leurs doléances. “C’est à 17 heures que la rencontre a commencé et alors que les gens avaient commencé à discuter, on a entendu des bruits dehors.” A fait savoir à Kéwoulo un témoin des faits.

A en croire le témoignage de nombreuses personnes originaires de Ziguinchor, “ce sont des jeunes du mouvement de Doudou Ka qui sont à l’origine de cette attaque.” Arrivés alors que Ousmane Sonko était déjà dans la salle et avait démarré sa réunion avec les commerçants, ces jeunes ont commencé à crier et à demander aux visiteurs de quitter les lieux au motif qu’ils seraient chez eux. Et que Ousmane Sonko et compagnie n’auraient pas le droit de venir organiser cette rencontre à coté du domicile familiale du DG de l’AIBD et acteur politique mineur dans la région. Alors que les agresseurs s’en prenaient aux visiteurs, la police, sur place, n’a bizarrement pas bougé.

Aucune arrestation n’a été opérée dans les rangs des assaillants. Et de nombreux véhicules ont été saccagés. Et après avoir laissé sur le sol plusieurs blessés, les militants pro Doudou Ka formellement identifiés ont quitté les lieux pendant que la garde rapprochée de Ousmane Sonko cherchait à calmer les envies de vengeances des pastéfiens. A en croire des sources locales de Kéwoulo, “Abdou Mané a une fracture à la main pendant que Aly Diatta, de Grand Yoff, a été poignardé à l’arcade sourcilière.

C’est la même chose pour Ismaëla Daffé de Lyndiane qui sont tous actuellement évacués aux urgences de l’hopital régional de Ziguinchor.” Kéwoulo a tenté d’entrer en contact avec l’administrateur de l’AIBD. Mais, Doudou Ka dont des frères et des responsables politiques du mouvement ont été formellement identifiés n’a pas daigné nous rappeler.

Avec Kéwoulo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *