L’ALCOOL FAIT DES RAVAGES DANS LE FOUTA (Abou Kane)

S’il y a une localité où l’alcool est en train de créer des dégâts c’est bien Yaré Law, une localité située dans le nord du Sénégal, plus précisément dans la commune de Doumnga Law . En effet, pas plus tard qu’hier, N’Dondi Bâ a été tué à coup de couteaux par son ami ivre comme un polonais, suite à une bataille rangée survenue lors d’un mariage. Au village de M’Bagoudobé une localité située dans la commune de Doumnga Law, le réveil a été très douloureux pour les populations locales. Ces dernières dans une très grande consternation, n’en reviennent toujours pas à leurs yeux.

Ce village peulh a été le théâtre d’une image sinistre, digne d’un film de western entre deux hommes très liés par une amitié que malheureusement la boisson alcoolisée a fini par mettre fin. Hier, aux environs de 23h, N’Dondi Bâ a été sauvagement abattu par un homme. Agé de 28 ans, N’Dondi Bâ lors d’une altercation, a reçu de violents coups de couteaux à la poitrine et au dos. Des coups qui lui ont été fatales. Puisque l’homme décédera aussitôt sur le lieu du crime.

L’accident est survenu lors d’un mariage qui avait lieu dans ce village. Des scènes de crime devenues monnaie courante dans cette zone. Car, il est fréquent dans ces villages situés en plein cœur de la zone sylvo pastorale de voir des jeunes s’entretuaient à coups de couteaux et de haches à cause de la boisson alcoolisée. Armés jusqu’aux dents, ces jeunes se donnent à cœur joie en spectacle dans des manifestations telles que les baptêmes, mariages et autres rencontres.

En effet, rien que pendant ces trois dernières années, une dizaine de jeunes ont trouvé la mort à cause de la prise d’alcool. Une situation qui a fini d’inquiéter et qui hante le sommeil des notables, imams, marabouts situés dans la zone. C’est pourquoi, pour leur sécurité les populations continuent d’exiger l’implantation d’une brigade de gendarmerie au niveau de la zone. Car, selon Mamadou Hamady Bâ responsable de l’association pour le développement de Yaré Law il est anormal et inconcevable que dans toute la zone sylvo pastorale, qu’il n’y ait ni services décentralisés de la police, de la gendarmerie encore moins de sapeurs-pompiers.

Ce que les populations de cette zone trouvent injuste et qu’elles qualifient de discrimination. Puisque selon, ces notables de Yaré Law, s’il y’a une zone qui mérite une brigade de gendarmerie, c’est bien celle de leur zone ou les populations sont plongées en permanence dans une insécurité totale.«Après l’alcool qui fait des ravages ici, pendant la saison des pluies, ce sont les feux de brousse qui créent son lot de malheurs dans notre zone», s’offusquent éleveurs et agriculteurs.

Malgré nos demandes formulées en permanence auprès des autorités pour ériger, ici, une brigade de gendarmerie, «nous n’avons reçu à ce jour aucune de leurs réponses» s’insurge le responsable moral de l’association pour le développement de Yaré Law. Pour ce dernier, une brigade de gendarmerie aiderait beaucoup à mettre fin à l’insécurité qui gangrène notre zone.Surtout que «nous avons l’un des marchés hebdomadaires le plus important du département de Podor.

Dans ce marché, nous recevons des personnes qui viennent du département de Matam, Linguère et même du pays voisin, c’est-à-dire de la Mauritanie. Suffisant pour que nos autorités fassent vite, pour nous implanter ici cette brigade peste une notabilité religieuse». Informés, hier, aux environs de 2h du matin de ce crime odieux, commis au village de M’Bagoudobé, les éléments de la brigade de gendarmerie de Pété, se sont déplacés sur les lieux avant de récupérer le corps, qui a été acheminé au centre de santé de Pété . La victime a été enterrée à Yaré Law renseigne le responsable de l’association pour le développement.

Abou KANE Fouta Men Infos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *