BIGNONA/ Tendimane : Un ancien combattant (103 ans) aux oubliettes sans pension depuis plus de deux ans

Mamadou Diédhiou est né vers 1918 à Tendimane dans le département de Bignona. Village situé dans la commune de Tenghori, Tendimane est logé dans la région de Ziguinchor. Son fils nommé Mamadou Diédhiou est un ancien combattant qui a fait la deuxième Guerre Mondiale 1939-1945. Il fut le bâtisseur de la maison des anciens combattants sis à Bignona. En 2015, ils étaient seulement trois anciens combattants dans la région décorés et honorés par l’État du Sénégal. Aujourd’hui, les deux autres ne sont plus de ce monde mais lui Mamadou Diédhiou est bien vivant et est à son domicile sis à Tendimane.

Depuis deux ans sa pension de retraite est suspendue car selon les témoignages des uns et des autres, ils auraient appris que Mamadou Diédhiou est déclaré mort par qui? Une question sans réponse et qui taraude l’esprit des riverains et de la famille du patriarche. Dans des conditions inimaginables, certains se demandent comment quelqu’un qui a rendu service et à la France et le Sénégal peut-il être oublié de la sorte ? Sans aide aucune de la part de l’État du Sénégal ni de la France, Mamadou Diédhiou 103 ans, est aujourd’hui sans roue de secours puisque deux autres de ses fils ont péri dans l’armée sénégalaise… La pension d’un des fils est également suspendue depuis plus de quatre mois sans explication aucune… Laissé à lui-même dans les confins de son Tendimane natal, cet ancien combattant mérite une attention de la part des États du Sénégal et de la France pour service rendu.

Aujourd’hui sans soutien de taille, Mamadou Diédhiou, cet ancien combattant se débrouille comme il peut pour subvenir aux besoins de sa famille. Une situation déplorable qui laisse à désirer. Ses petits fils son dans un chômage inédite puisque la situation que vive leur grand père leur désole et leur laisse perplexe. Ils sont obligés de revenir vivre avec leurs tantes pourtant instruits et instruites à côté du centenaire…

Par Mamadou Sané.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *