Affaire Kilifeu et Simon : OUSMANE SONKO mouille le procureur Serigne Bassirou Gueye.


“Depuis le 8 février (date des échauffourées au domicile de Sonko entre militants de Pastef et forces de l’ordre), jusqu’au 3 mars (jour de l’arrestation de Sonko), il ne s’est pas passé deux jours successifs sans que Kilifeu ne vienne chez moi pour discuter et me témoigner sa solidarité. C’est pendant ces discussions là qu’il m’a fait une révélation de taille. Il m’a dit: “Grand tu sais que le procureur Serigne Bassirou Gueye m’a dit l’autre jour quand il m’a convoqué à son bureau ?”. Je lui ai répondu quoi donc ? Il a raconté ceci: “Serigne Bassirou Gueye m’a dit: mais pourquoi vous soutenez Ousmane Sonko ? Ca va vous créer des problèmes.

J’ai un certificat médical qui prouve qu’il est coupable et il va pourrir en prison. Je lui ai répondu: mais Monsieur le procureur, tout le monde a un certificat médical. Nous sommes là pour défendre les droits d’une personne au nom de la démocratie” (Ousmane Sonko).

Avec Casa 7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *