Macky Sall ne fera pas un 3ème mandat…Il s’est confié à…



Depuis qu’il a été réélu en 2019 et après son face à face avec la presse, les supputations vont bon train et dérivent en accusations. Le président est soupçonné de vouloir un troisième mandat. Certains vont jusqu’à l’accuser de faire un forcing et de vouloir ramener notre démocratie dans un régime totalitaire et autocratique. Macky Sall est accusé de tous les noms de dictateurs et certains prédisent un boulevard de morts…Mais la réalité est tout autre.

Dans l’émission Jury du Dimanche, le leader du parti des Forces Démocratiques du Sénégal, Dr Babacar Diop assimile un troisième mandat de Macky à un cortège de morts : « C’est inacceptable et je pense que les citoyens doivent se mobiliser. Au-delà du Sénégal, je pense que cette question doit être posée. Nous avons vu que le 3e mandat est à la base de la violence qui embrase beaucoup de pays. Nous avons vu ce qui s’est passé dans la sous-région. Aujourd’hui si Monsieur le président s’entête tout le monde sait qu’il y aura des morts d’hommes », a-t-il dit.

Ce sentiment est partagé par les tous les opposants qui voient dans la démarche de Macky, la volonté de briguer un 3ème mandat, voire un 4ème et même un 5ème mandat…Pourquoi toutes ces inquiétudes ? Parce que le président Macky Sall avait théorisé la célèbre formule « Ni Oui, Ni Non ». Et ce « Ni Oui, ni non » avait été simplifié en « OUI » par tous ses adversaires politiques accusant à tort le président de la république. Et pourtant, des sources en béton confirment que le président Macky Sall a décidé de ne pas briguer un troisième mandat consécutif et de se conformer à la constitution.

Macky sall ne sera pas Wade qui a voulu forcer un troisième mandat et qui s’est fait laminer par son ancien premier ministre. Et Macky Sall ne sera pas non plus Abdou Diouf qui a fait 20 ans de présidence sans limitation de mandats. Macky Sall s’est confié à ses proches parents et à ses amis intimes sur sa volonté de ne pas briguer 3ème Mandat consécutif. Xibaaru a approché ces personnes qui soutiennent mordicus que le président Macky Sall passera le témoin en février 2024.

« Le président Macky Sall veut réécrire l’histoire de la démocratie au Sénégal en étant le premier président à respecter la constitution. Senghor et Diouf ont fait plusieurs mandats consécutifs avec une main de fer, Abdoulaye Wade avait voulu forcer la constitution. Mais Macky Sall veut écrite son nom en lettres d’or dans les annales politiques du Sénégal en respectant scrupuleusement la constitution » nous dit un de ses amis intimes qui est encore DG dans une société parapublique du Sénégal…

L’entourage de la première Dame, Marème Faye Sall, le dit à qui veut l’entendre : « La première Dame est farouchement à un troisième mandat de son époux car elle aspire à une vie après le Palais. ». Selon ce « très » proche parent de la première Dame, la réponse à la question du troisième n’est plus à l’ordre du jour car « Marème a déjà discuté avec son époux et ils ont décidé de se conformer à la constitution ». Et quid des pressions faites sur le président par son entourage et surtout par ses partenaires chinois et Turcs qui ne veulent pas voir Macky partir en 2024 ?

Et ce qui nous conforte dans cette position de voir Macky rendre le tablier en 2024, c’est cette information qui nous est fournie par une source très fiable : « le président de la République est en train de travailler sa coalition Benno Bokk Yaakar aux retrouvailles avec Karim Wade pour renforcer son camp et mettre en place un plan de succession pour empêcher que le pouvoir ne tombe entre les mains de l’opposition »…Et qui sera choisi dans le camp présidentiel pour succéder à Macky Sall ?

Avec Sanslimites

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *