Inondations à Touba : Les familles sinistrées en colère, les autorités rassurent

Le ciel a ouvert ses vannes dans la nuit du samedi au dimanche à Touba o๠la forte pluie enregistrée n’est pas sans conséquence. En effet, plusieurs maisons sont sous l’emprise des eaux. Ainisi, Seneweb est allé à la rencontre des sinistrés qui ont dà» quitter leurs domiciles à cause des inondations.La station de pompage des eaux pluviales de Keur Niang qui réunit les eaux de ruissellement de plusieurs quartiers de Touba, a déversé son trop-plein dans les maisons environnantes. Ce qui a occasionné d’énormes dégâts au niveau de ce quartier.

Pressé de sortir son trop-plein, Fallou Touré partauge pour nous expliquer son calvaire. Selon le sinistre, ces populations du quartier « Gare boumag « vivent la même situation à chaque année à cette période.

» La situation est intenable ici. Tous nos bagages sont présentement engloutis dans les eaux et nous sommes sortis de nos maisons en laissant nos bagages. Mais on a réussi à sauver les femmes et les enfants lors des fortes pluies. La station de pompage a débordé et les eaux ont envahi nos maisons » regrette Fallou Touré.

Face à ce calvaire, notre interlocuteur invitera les autorités à trouver un site de logement pour les sinistrés. Ainsi ces derniers sont prêts à quitter ce point bas situés au quartier Keur Niang.

A quelques mètres de Fallou Touré, se trouve Abdou khadre Ndiaye dit imam qui accusera les autorités d’y tenir des promesses à chaque année sans les honorer. Se confiant à Seneweb, le sinistré dira fermement que le président Macky Sall n’est pas préoccupé par leurs sorts. Il dit n’avoir pas été rassuré par la visite effectuée par le gouverneur de Diourbel au niveau de ces zones d’après lui.

» Nous vivons ce calvaire depuis 2012. Mais la situation est plus alarmante cette fois-ci. En effet, le bassin de rétention de Keur Niang se déverse dans nos maisons. Ainsi, tous mes matériels sont actuellement sous les eaux. Le gouverneur de Diourbel est là , mais nous ne lui prêterons pas une oreille attentive. Les autorités y tiennent les mêmes promesses à chaque hivernage sans les respecter « , a-t-il déploré au micro de Seneweb, non sans tendre la main au khalife général des mourides. Selon lui, les sinistrés comptent sur le soutien de Serigne Mountakha Mbacké sortir de l’auberge.

A Ndamatou, c’est le même décor ! L’accès à l’hôpital de Ndamatou relève d’un parcours de combat. Les routes sont impraticables niveau de ce quartier.

la tête d’une délégation dont les services concernés par ce fléau, le gouverneur de Diourbel a tenté de consoler les sinistrés. Gorgui Mbaye annoncera des mesures d’urgence pour rassurer les sinistrés.

» C’est une situation qui est rare parce que depuis 03 ans, on n’a pas assisté à une pareille situation parce qu’on n’avait pas reçu autant de pluie en une seule fois. On a enregistré 73 millimètres dans la nuit du 14 au 15 aoà»t à Touba. Cette station de pompage réunit toutes les eaux de ruissellement qui proviennent d’une vingtaine de quartiers. Elle a atteint sa limite et le trop-plein s’est déversé dans les maisons » a-t-il expliqué devant le préfet de Mbacké, le Sous-préfet de Ndame et les acteurs concernés.

Le chef de l’exécutif régional de poursuivre : » Nous allons procéder à des solutions urgence. C’est d’abord le pompage des eaux. Une vanne sera créée pour réguler le niveau d’eau qui arrive à la station. Dans le long terme, il nous faudra un nouveau bassin supplémentaire. On va recaser les populations qui le souhaitent, dans des écoles ou dans des bâches venant de la Direction de la protection civile du ministère de l’Intérieur après recensement « , promet-il.

Avec Bonjourdakar.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *