Mbour : Le fils de Cheikh Yerim Seck au cœur d’un dossier de viol

Il s’appelle Souleymane Sidy Seck, certains l’appelle Pape Seck et il est le garçon par lequel le scandale est arrivé au lycée français Jacques Prévert de Saly Portudal. Il a 19 ans et demie et est le fils de l’ancien journaliste de Jeune Afrique, Cheikh Yérim Seck. Accusé d’avoir violé une gamine de 15 ans, il est, aussi, soupçonné d’avoir filmé et partagé la vidéo de ses ébats sexuels avec la gamine, pour mieux l’humilier.

Bien que laissé libre, pour le moment, ce jeune homme qui est pensionnaire du lycée français, Jacque Prévert, de Mbour est au cœur d’un scandale sexuel qui a fini par révolter plus d’un citoyen sur la petite côte. A en croire des informations obtenues par Kewoulo, le jeune homme aurait offert à une de ses camarades d’école l’hospitalité de venir passer quelques heures chez lui, après des révisions qu’ils ont passé dans l’enceinte du lycée. N’y voyant aucun inconvénient- puisque elle devait retourner chez elle à Mbour alors que son bienfaiteur était en face du lycée-, la jeune fille a accepté l’offre. Mais voila, une fois à l’intérieur, Souleymane Sidy Seck qui n’est autre que le fils de notre confrère, Cheikh Yérim Seck, chroniqueur à la TFM aurait sorti une arme blanche et aurait contraint la jeune fille à un rapport sexuel.

Comble du sadisme, il aurait filmé l’acte sexuel. Alors que la fille avait cru en avoir fini avec cette agression sexuel et avait promis à son bourreau de n’en parler à personne, puisque il l’aurait menacé de mort, c’est le langage corporel de la fille qui a éveillé les soupçons de ses parents. A en croire des informations obtenues par Kéwoulo, c’est la maman qui, remarquant que sa fille fuyait le contact des hommes allant jusqu’à refuser de se faire conduire par un chauffeur, a senti que quelque chose d’anormal s’est passé. Ensuite, elle a soumis sa fille a un interrogatoire serré. Et cette dernière va finir par se lâcher et à raconter son drame. “Elle a été conduit à l’hôpital et là le certificat médical a confirmé une perte récente de l’hymen.” A soutenu à Kewoulo une source bien au fait du dossier.

Auparavant, c’est tout le lycée Prévert qui était au courant de l’affaire; puisque le jeune Souleymane Sidy Seck avait balancé la vidéo de ses ébats sexuels à presque tous ses potes. Informés de cette énième agression, les parents de l’élève ont décidé de déposer une plainte devant le commissariat de police de Saly Portudal. De l’autre coté, le lycée Prévert de Saly Portudal s’était réuni et avait décidé d’alerter les autorités judiciaires. Entendu par les policiers, si Souleymane Souleymane Sidy Seck a préféré parler d’une “relation sexuelle consentie avec une petite amie

“, pour la jeune fille, elle n’a jamais été en couple avec le fils de Cheikh Yérim Seck. Et ses parents sont formels l’a dessus, “elle n’a jamais été sa petite copine.”

“Mais, comme l’affaire s’est déroulée hors du cadre de l’enseignement, la seule sanction que l’on pouvait prendre est de ne plus accepter d’inscrire ce jeune homme au sein de ce lycée, l’année prochaine“, a fait savoir Yannick Merjanopoulos, le président de l’Association des parents d’élèves. Si le lycée Jacques Prévert a décidé de laisser le présumé violeur terminer son année scolaire et de ne pas le reprendre en son sein l’année prochaine, du coté de la justice sénégalaise tout semble bloqué.

Alors que la police a déjà terminé son enquête, depuis le 22 juin, et transmis le dossier n°116 au parquet de Mbour, tout semble indiquer que de gros bonnets, amis du papa du mis en cause, chercheraient à étouffer l’affaire. Pour sa part, Marie Sagna, la maman de la jeune fille ne compte pas laisser l’affaire comme cela. “Je ne peux pas comprendre que ma fille mineure soit celle qui a été violée et que des lobbies installées au cœur de la République parce que que le papa est leur M. Communication veuillent nous obliger à nous taire. En nous proposant de l’argent.” A fait savoir la maman. Du coté des autorités judiciaires sénégalaises personne ne veut entendre parler de ça. En confidences, certaines croient savoir que le papa n’attend que la sortie des résultats du Bac aujourd’hui pour envoyer le quidam vers la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *