Finale foot féminin D2 : Aubin et Keita ont gâché la fête à Dakar.

Le club de football féminin Gazelles FC de Bignona jouait vendredi la finale de la D2 à Dakar au stade Alassane Djigo face à l’union sportive des Parcelles Assainies. Une finale perdue par les Bignonoises par le score de deux buts à zéro (2-0). Mais en marge de cette finale de football, les hommes politiques de Bignona notamment le Maire Mamadou Lamine Keita et le secrétaire général du ministère des transports terrestres Aubin Sagna ont joué et perdu leur match. Ils ont étalé hors de leur base, une image qui n’honore ni tous les deux encore moins les populations de Bignona.

En effet, tout a commencé deux jours avant le match. A travers les réseaux sociaux, leurs militants relayaient chaque mouvement et action de leur leader envers Gazelles FC.  Chacun cherchant certainement à montrer aux populations de Bignona que c’est lui qui aime le club plus que l’autre. Mais la question que les gens se posent sur ces enfantillages politiques c’est depuis quand ils portent cette équipe dans leur cœur. Au lieu de s’unir derrière les filles qui se sont battus sans l’aide de ses derniers durant toute la saison.

S l’on se fie aux déclarations du Président du club, ils se permettent honteusement de se crêper les chignons sur le dos de ces filles innocentes qui n’avaient que l’envie de ramener la coupe de la finale à domicile. Mais comment réussir ce pari si des aînés qui ont perdu le contrôle, se prêtent à ce jeu qui commence à indisposer les bignonois.

Le sentiment qui anime les populations de Bignona en ce moment envers ces derniers est le mépris. Comment peuvent-ils continuer à tomber aussi bas ? Et pourtant, il y en a qui ont aidé ces clubs sans faire de bruit. Des hommes et femmes politiques comme eux ont soutenu ce club sans que personne ne le sache, pas même la presse. Nous savons que le club a joué le championnat avec des maillots que lui a offerts le président du conseil départemental Mamina Kamara et personne ne le savait. Lui il pouvait valablement revendiquer une place à la tribune officielle lors de cette finale.

Quand est-ce que Aubin Sagna et Mamadou Lamine Keita comprendront qu’ils sont très en retard par rapport à la population de Bignona ? Ils se battent partout jusqu’au cimetière. On s’en rappelle encore des coups qu’ils se donnaient quand il s’agissait de soutenir la radio communautaire locale. On se souvient de leur mortal combat quand il s’agissait de faire redémarrer la morgue en panne pour ne citer que cela. Pourquoi chacun ne peut pas poser un seul acte sans chercher à nuire son frère ennemi politique.

Les gens rient sous cape à chaque fois qu’ils se livrent à ce jeu devenu récurrent et inadmissible pour des cadres de leur trempe.

Par L.Badiane pour xibaaru.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *