BIGNONA : Dr Gnima Goudiaby 1ère vice-présidente du Conseil départemental claque la porte de l’Apr.

Les conséquences des violences notées lors des manifestations survenues après l’arrestation du leader du Pastef, commencent à se faire voir. Si dans l’opposition, le maître mot a été un soutien indéfectible à Ousmane Sonko, il en était autrement dans le camp du pouvoir où les partisans du Président Macky Sall, n’ont donné aucune chance à l’opposant accusé de viols par une masseuse.

Cette cohésion au sein du pouvoir vient de connaître un premier assaut avec la démission de Ndèye Gnima Goudiaby, la 1ère vice-présidente du Conseil départemental de Bignona.« Je n’ai pas compris toute cette violence gratuite qui a ôté la vie à deux citoyens qui réclamaient Justice pour celui qu’ils considèrent comme leur leader », a dit d’emblée Mme Goudiaby. Pour cette dernière, « Se taire sur l’injustice faite à l’Honorable député Ousmane Sonko ne peut être toléré dans un état de droit, même si ce dernier est un farouche adversaire politique ».

Très amère, Dr Ndèye Gnima Goudiaby déclare, « J’ai adhéré au projet de société du Président Macky Sall et je l’ai rejoint au sein de l’Apr pour que les injustices et les inégalités notées auparavant, ne soient plus de mise dans notre pays ». Et pour cela, « Je me suis investi corps et âme au point de me ruiner financièrement et physiquement pour faire triompher l’idéal de la rupture mais, mon cœur de mère ne peut souffrir de voir tant de violence aveugle s’abattre sur des populations innocentes », tient-elle à préciser.« Ne comprenant plus comment mon parti l’Apr qui avait suscité l’espoir des populations a pu semer le désespoir et la désolation, j’ai préféré démissionner et sécher mes larmes » »

. Quant à son avenir dans la politique, Dr Goudiaby dira « Pour le moment, je préfère m’occuper de ma famille et de mon travail. J’ai perdu beaucoup dans la politique même si je ne regrette pas mon engagement qui m’a permis de montrer aux populations de Bignona qu’il était possible de sortir de la pauvreté et de l’assistanat ».Et de conclure en ces termes, « Je tiens à présenter mes sincères condoléances aux familles des morts lors de ces manifestations, je prie également pour un prompt rétablissement des blessés tout en exigeant qu’ils soient pris en charge comme le Président Macky Sall l’a annoncé dans son adresse à la Nation », dit Dr Ndèye Gnima qui en profite par ailleurs pour apporter un soutien « À Monsieur le maire de Bignona Mamadou Lamine Keïta ainsi qu’à tous ceux qui ont subi des dommages lors des tristes événements ».

Avec Atlanticactu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *