Situation au Sénégal :  »JE M’INDIGNE ! » ( Ben Diedhiou)

JE M’INDIGNE!

Je voudrais à l’entame de mon propos m’indigner de la situation qui prévaut chez moi, chez nous, au Sénégal avant de vous présenter mes très sincères condoléances par rapport aux pertes humaines sur toute l’étendue nationale.

Je m’indigne vraiment car depuis quelques temps nous assistons impuissant aux tension sociales sans précédant au Sénégal et particulièrement à Bignona.

Je m’indigne en vous rappelant que l’état et les administrations territoriales doivent prendre des mesures de garanties pour assurer le droit de chacun, la justice, l’égalité et la dignité devant la loi sans distinction de parti, de religion et d’ethnie, notamment dans la jouissance des libertés d’expression et de cohésion sociale.

Je m’indigne avec la plus grande énergie contre tout acte de vandalisme, de pillages et de destructions des biens symboliques ou matériaux, privés ou publiques. Cependant, je m’indigne des repressions disproportionnées à l’exercice des libertés de protester et de résister à l’oppression qui sont des droits constitutionnel.

Je m’indigne de la présence de nervis et de l’usage des armes à feu qui doit s’inscrire dans un cadre juridique d’emploi rigoureux et de formation approfondie conformément aux normes en vigueur, évitant toute utilisation abusive, illégitime et illégale.

Je m’indigne des bavures répétitives de nos vaillants forces de l’ordre sur nos compatriotes, frères et sœurs alors qu’ils ont une mission républicaine et régalienne à préserver et qui consiste nécessairement à veiller à la sécurité, aux biens et au bien-être des sénégalais avec professionnalisme et sérénité car nous le PEUPLE incarnons cette République.

Ainsi, je m’indigne chers frères et sœurs, en vous interpellant tous en vos qualités d’autorités et de voix autorisées de la commune de Bignona et du Sénégal de bien vouloir user de vos pouvoirs et relations pour arrêter ces bavures inadmissibles et épargner les vies de nos compatriotes, frères, sœurs, fils et filles.

Je m’indigne de tout ceci en vous invitant de donner une meilleure lisibilité de la situation à qui de droit et assurer une application optimale des mesures à prendre pour rompre avec ce cycle infernal de tensions sociales tout en espérant, que des enquêtes seront ouvertes pour situer les responsabilités car la mort de nos jeunes frères ne doivent pas rester en vain.

Je m’indigne ici pour que toutes voix autorisées parlent maintenant ou se taisent à jamais!

Je m’indigne enfin en m’inclinant devant les âmes de mes frères et fils tombés pour la justice, la liberté et la démocratie au Sénégal. RIP

Que Dieu bénisse Bignona
Que Dieu bénisse le Sénégal et les Sénégalais
Que Dieu bénisse l’Afrique et l’humanité.

Ben Diedhiou
Citoyen Universel
Activiste Panafricain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *