DECLARATION DU G20 Pour la libération immédiate et sans condition de SG Dame MBODJI et de tous les enseignants arbitrairement arrêtés

DECLARATION DU G20 DU 27 FEVRIER 2021

Pour la libération immédiate et sans condition de SG Dame

MBODJI et de tous les enseignants arbitrairement arrêtés .

Nous avons appris avec consternation l’arrestation arbitraire ce samedi 27 février 2021 de notre frère, collègue enseignant et camarade SG Dame MBODJ, Secrétaire général du CUSEMS/A et ancien Coordonnateur national du G20. Arrestation survenue à la Place de l’Indépendance en compagnie d’autres compatriotes alors qu’ils cherchaient à manifester pacifiquement. D’autres collègues ailleurs ont été arrêtés, sans respect et de manière humiliante, devant leurs élèves pour des motifs inexplicables. Quels qu’en pourraient être les motifs évoqués, la Plénière des Secrétaires généraux et Plénipotentiaires des syndicats du G20, estime que cette posture de l’Etat est une grave violation de la constitution qui garantit les libertés de manifestation et d’expression démocratiques à tous les citoyens de notre pays.

C’est pourquoi, les syndicats membres du G20, tout en réaffirmant leur indépendance totale, leur impartialité et leur neutralité indéfectibles vis-à-vis des différentes chapelles « politiciennes » :

– dénoncent fermement ces arrestations arbitraires et abusives exercées contre des citoyens en général, et contre les collègues enseignants en particulier et qui constituent des signaux inquiétants de recul des droits acquis depuis belle lurette ;

– exigent la libération sans délai et sans condition de notre collègue et camarade SG Dame MBODJI et de tous les enseignants qui sont dans les liens de détention arbitraire,

– s’inquiètent des conséquences de ces entraves répétées aux libertés individuelles et collectives sur la stabilité, la paix sociale et de la sécurité des citoyens et de leurs biens sur l’étendue du territoire national ;

La Plénière des Secrétaires généraux et Plénipotentiaires du G20 :

-témoigne toute sa compassion et sa solidarité au camarade SG Dame MBODJI ainsi qu’à tous nos collègues enseignants détenus pour les mêmes raisons ;

– décrète une grève de 24 ce lundi 1er Mars 2021 ;

– déclare la journée du lundi 1er mars « Journée noire ».

Pour cela, la Plénière du G20 en appelle tous les enseignants et enseignantes, à travers toutes les coordinations départementales et régionales, à la mobilisation pour faire libérer nos collègues et camarades et pour exiger le respect des droits de jouir des libertés d’expression et de manifestation pacifique consacrées par notre charte fondamentale obtenues de haute lutte par les différentes générations.

Restons debout pour la conservation de nos droits !

Vive le G20 !

Unis et déterminés, nous vaincrons !

Fait à Dakar, le 27 février 2021 La Plénière des Secrétaires généraux et Plénipotentiaires des syndicats du G20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *