APAISEMENT DANS “L’AFFAIRE SONKO” : Ça bouge entre le Palais et Touba

Nouvelle donne sur l’affaire Ousmane Sonko. Le président de la République aurait décidé de “gérer” l’affaire Ousmane Sonko. Et, il semble le faire dans une logique d’apaisement. Selon nos confrères du quotidien EnQuête, Macky Sall a réuni les ministres de la justice et de l’intérieur au Palais, pour une séance d’explications autour de cette affaire.

Toujours selon nos confrères, le chef de l’Etat, désigné comme “le principal instigateur de ce complot” comme le dit Ousmane Sonko, dit ne pas être au courant d’une quelconque “machination”. Mais, le plus important, semble soutenir le président de la République, c’est que cette affaire doit être résolue, afin que le calme revienne dans le pays. “Conformément à la demande du Khalife général des Mourides”, confient encore nos confrères du journal EnQuête qui révèlent des extraits d’un entretien téléphonique entre Serigne Mountakha Mbacké et Macky Sall. “Yaw ya njaboote ñëp kon bul nangu rewmi taak ci say loxo” (tout le monde est sous ta responsabilité donc n’accepte pas que le pays brûle entre tes mains), aurait suggéré le khalife des Mourides au président de la République. Et, comme pour aller au bout de sa volonté de faire baisser la tension, Serigne Mountakha Mbacké aurait dépêché un ancien ministre de Me Abdoulaye Wade auprès de Macky Sall.

Cet ancien responsable du parti démocratique sénégalais devrait en effet, jouer le médiateur dans cette affaire que le chef de l’Etat aurait promis de régler. “Je ferai tout pour que le calme revienne”, a répondu le président Macky Sall toujours cité par le journal EnQuête.

La semaine passée, Serigne Cheikh Abdou Mbacké dignitaire mouride proche de Sonko et de Macky Sall avait demandé et obtenu une audience auprès du khalife de Touba pour lui exposer “l’affaire” et la situation du pays. Après son face-à-face avec le Khalife, Serigne Cheikh avait fait une sortie pour dire que le khalife lui avait demandé de “rester à son écoute”. Une manière de dire qu’il va faire le nécessaire.

Source : dakarpress.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *