Accusations de viols contre Sonko, la glaçante confession de Adji Sarr à ses parents

« Je vous demande pardon pour tout le mal et le tort que je vous ai causé. Je suis née et j’ai grandi dans des valeurs cardinales et rien n’explique mes faits et gestes surtout, l’acte que je viens de poser contre Tonton Ousmane Sonko. Je vous supplie de me pardonner et je ne peux en dire plus pour le moment car je ne voudrais pas que la personne qui m’a aidé à vous parler, soit inquiétée ». Adji Sarr a échangé ce samedi avec un de ses proches, agent de police originaire de Foundiougne en lui demandant de transmettre ce message à ses parents.Si le camp du député Ousmane Sonko nourrit de vives inquiétudes quant à la tournure que risque de prendre cette affaire d’accusation de viols, les proches de la présumée victime ne savent plus à quel saint se vouer. Aussi bien ses parents habitant la proche banlieue dakaroise que son père Pabi Sarr alias Rasta venu de Djirnda dans le département de Foundiougne, n’ont pu voir leur fille. « Hormis un appel téléphonique à partir d’un numéro masqué le mardi dernier, je suis sans nouvelles de Adji Sarr depuis l’éclatement de cette affaire », renseigne Saliou Sarr son oncle paternel.

Au moment où les armes sont affûtées de part et d’autre en fonction des intérêts politiques de Pastef et du pouvoir, la famille de Adji Sarr vit des heures sombres. Sans nouvelles de cette dernière, ses proches craignent le pire surtout avec les derniers développements de cette affaire Pour Sidy Ba, un enquêteur de la police, « Cette disparition de la présumée victime est à mettre dans le lot de l’intitulé de l’accusation. Car, on cite deux choses : vils répétitifs et menaces de mort ». Poursuivant, « Qu’est-ce qu’il y’a de plus crédible que de faire « disparaître » une personne menacée pour susciter l’indignation de ceux qui doutent encore de la véracité des accusations? Il suffit de la garder et faire le sentiment que les partisans du députe Sonko peuvent attenter à la vie de Adji Sarr ». Et notre homme de conclure, « On ne disparaît pas comme ça, surtout au Sénégal ».

Cette thèse est confirmée par Saliou Sarr l’oncle de Adji Sarr, « Ce qui nous inquiète ce n’est point Ousmane Sonko chez qui nous avons dépêché une délégation pour présenter nos plates excuses mais, c’est plutôt ceux-là qui ont mis ces idées dans la tête de notre fille au point de jeter notre famille en pâture ». Pour l’oncle, « Au moins qu’on lui laisse son téléphone afin qu’on puisse entendre sa voix car, aujourd’hui, rien ne garantit qu’Adji est encore vivante ».« Nous avons déposé plainte pour sa disparition mais, depuis presque cinq jours, personne ne nous a appelé pour nous entendre », se plaint son père pour qui, « Adji a jeté l’opprobre sur la famille et je suis sûr que si on l’avait laissé parler, elle est en train de regretter comme elle l’a du reste confié à son ex beau-frère ».

Par atlanticactu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *