Education sexuelle à l’école , la boite à pandore à ne pas ouvrir !(Par Alioune Badara MBOUP)

L’organisation des Nations unies pour l’Education, la Science et la Culture (Unesco) qui est dans la précipitation pour faire valider un nouveau module articulé autour d’un programme dénommé « Education sexuelle et reproductive » vise surtout à utiliser nos programmes scolaires pour la vulgarisation des pratiques homosexuelles dans notre société .
On se rappelle tous de la visite du Premier ministre canadien Justin Trudeau ou de l’invite à Dakar de l’ancien président américain Barack Oboma au Sénégal d’accepter l’homosexualité et la réponse équivoque du Président Macky SALL. « Le Sénégal est un pays tolérant qui ne fait pas de discrimination en termes de traitement sur les droits (…). Mais on n’est pas prêts à dépénaliser l’homosexualité. »disait-il.
Qui n’est pas prêt se prépare a t’on l’habitude de dire et c’est ce qu’a compris l’UNESCO en voulant utiliser nos programmes scolaires pour introduire au niveau du curriculum ce module  »d’éducation à la vie sexuelle » pour préparer notre société à accepter la théorie du genre.
Tous ces organismes internationaux sont contrôlés par ces grandes puissances qui les alimentent financièrement et veulent nous transférer les tares de leurs sociétés .
L’école, la plus grande institution, est le lieu fréquenté par toute la société et c’est aussi sur elle que se cristallisent tous les problèmes sociaux, puisqu’elle prépare la société de demain. C’est pourquoi ces grandes puissances veulent passer par notre école pour nous imposer les pratiques du LGBTQI comme une forme de sexualité acceptée .
Certes L’école n’est pas une institution fermée, en dehors du monde, mais elle doit demeurer un espace protégé car elle a en charge l’éducation de nos enfants .C’est ainsi qu’il faut comprendre cette citation de la Grande Royale dans l’Aventure Ambiguë  »c’est que nos meilleures graines et nos champs les plus chers, ce sont nos enfants.  »
l’UNESCO veut faire le forcing avant la fin du mandat du Président Macky SALL qui ne montre pas une fermeté sur la question . Les acteurs de l’école , les religieux , les forces vives de la nation doivent se mobiliser contre ce projet de destruction de notre société .
L’apprentissage de la sexualité à l’école, notamment autour de la théorie du genre, est une boîte à pandore qu’on ne doit pas ouvrir .
La sexualité n’a en aucun cas sa place à l’école, de quelque manière que ce soit , il semble légitime que ce soit plus aux parents qu’aux enseignants de traiter ce type de sujet.
La nécessité aujourd’hui est de bâtir une école au tour de nos valeurs culturelles ,une école qui fait la promotion d’une éthique forte, d’un sens civique de haute tenue, du don de soi par l’exemplarité et d’un comportement citoyen à même de renforcer et l’individu et la collectivité.

Source : Alioune Badara MBOUP l’officiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *