La vérité sur la grogne au Ministère du Commerce est plus profonde que ce qui se dit sur la toile.

La vérité sur la grogne au ministère du commerce est plus profonde que ce qui se dit sur la toile. Ce sont certainement des questions d’intérêts menacés qui causent ce brouhaha au sein de ce département.

À signaler que le ‹‹ SYNACOM ›› est créé et dirigé par les agents de la DCI si l’on se fie à nos antennes. Et l’on comprend mieux pourquoi le syndicat ne défend à fond que les agents de la DCI en lésant d’une certaine manière ceux de la DCE.

Au fait, la semaine dernière il y a eu du mouvement au ministère du commerce certaines personnes qui étaient à la Direction du Commerce Intérieur (DCI) et à la Direction du Commerce Extérieur (DCE) sont affectées à la DPME car cette direction manque de hauts cadres.

Or pour avoir des PME performantes, il faut que la structure stratégique en charge des PME dispose d’agents aguerris. Ce qui est à la source du mouvement interne qui indispose certains agents. En outre avec la politique du ‹‹ Produire et du consommer sénégalais ›› il faut des personnes compétentes pour réussir.

La stratégie lancée en 2014 n’a pas réussi à cause d’un manque de personnes qualifiées. Comme ceux qui travaillent à la DPME n’ont pas les mêmes revenus trimestriels que les autres de la DCI et de la DCE, personne ne veut y aller. La seule solution c’est d’y affecter d’autorité les agents qu’il faut pour améliorer la qualité du service. Mais comme il y a des revenus substantiels en moins, les concernés crient au scandale.

Nos sources de nous signaler que le plus cocasse est que ce même SYNACOM a toujours sollicité la mobilité des agents pour permettre à tous de bénéficier des meilleurs postes. Mais comme son ancien SG qui est resté à son poste pendant 7 ans a été touché, il se défend en oubliant les intérêts de tous les autres agents.

À retenir que ce sont de belles guerres de positionnement qui se livrent au sein de ce ministère.

Ci-dessous nos confrères de exclusiif.net avaient déjà signalé cette grogne dans son article du 30 mai 2020 intitulé ‹‹ Le feu couve au ministère du commerce et des PME ››

Intégralité

‹‹ Le Syndicat des agents de l’administration du Commerce ( SYNACOM) est dans tous ses états. L’origine de leur courroux vient du fait que leur Ministre du commerce et des PME a élargi aux agents de la Direction des petites et moyennes entreprises (DPME), le bénéfice des fonds communs qui jusque là n’étaient réservés qu’aux commissaires aux enquêtes économiques et contrôleurs du contrôle économique quel que soit leur administration d’affectation.

Quand ces sortants de l’École nationale d’Administration sont affectés dans un ministère autre que le ministère du commerce, ils bénéficient de ces fonds communs sauf si le ministère de tutelle dispose du même type d’avantages.

  • tous les agents du ministère du commerce et des PME affectés au cabinet du ministère du commerce, à la direction du commerce intérieur, a la direction du commerce extérieur, au centre de recherche et d’analyse des échanges et des statistiques.

Toutefois, à l’exception des sortants des commissaires aux enquêtes économiques et contrôleurs du contrôle économique, les agents affectés à la DPME ne bénéficiaient pas de fonds communs. C’est cette injustice réparée par Assome Aminata Diatta, le Ministre du commerce et des PME qui est contestée par le SYNACOM qui évidemment ne défend apparemment que les intérêts d’une partie des agents du ministère.››

Mamadou Sané

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *