Malang Diédhiou, président CCA : « la qualité de l’arbitrage est notre premier objectif… »

Récemment désigné membre du comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football (FSF) en remplacement de son confrère Amadou François Gueye, décédé en mai dernier, l’arbitre international sénégalais Malang Diédhiou, à la retraite depuis sa participation à la Coupe du monde 2018 se veut clair, la qualité de l’arbitrage reste son objectif principal.

« C’est avec honneur que j’ai appris la décision du comité exécutif de la fédération m’intégrant en son sein. Je voudrais rendre une grâce infinie à Allah en même temps avoir une pensée pieuse pour nos anciens collègues arrachés à notre affection, particulièrement au président Amadou François Gueye que j’ai remplacé et le président Badara Mama Yacine. Je voudrais remercier les membres du comité exécutif de la fédération, remercier mes collègues arbitres commençant par le bureau de l’Anaf les présidents de CRA (Comité Régional des Arbitres) et des Sous CRA, l’ensemble de la famille arbitrale sans oublier la direction nationale d’arbitrage, la commission centrale des arbitres est un démembrement de la fédération qui est chargé d’appliquer les lois du jeu. »

Insister sur la formation des arbitres 

« C’est elle qui désigne les arbitres pour les compétitions organisées par la fédération c’est elle qui organise les questions d’arbitrages aux seins de la fédération en collaboration évidemment avec l’administration et gère la formation et l’entraînement des arbitres. Donc la mission, elle est claire et que c’est un démembrement de la Fédération comme je viens de le dire, elle ne peut pas travailler à part , elle travaille en rapport à la politique globale de la Fédération Sénégalaise mais l’arbitrage constitue une spécificité dans ce sens, nous devons tenir compte de notre organisation qui est parfois sous-régional et parfois régional.

C’est à dire nous avons des structures au niveau des CRA hors des régions qui s’appelle des CRA au niveau des départements qui s’appelle des sous CRA donc elles sont chargées et c’est elle-même qui forment en premier les arbitres. Donc pour parler d’arbitrage surtout de concept moderne, on doit insister sur la formation particulièrement des arbitres. Formation pour avoir un arbitrage de qualité et donc nous devons aussi bien insister sur la formation de nos arbitres mais aussi des instructeurs et des assesseurs d’arbitres. Parce que nous souhaitons que l’arbitrage sénégalais soit un label de réussite. Que cet arbitrage là, qui est performant depuis plusieurs années le soit continuellement. Donc nous avons le devoir de préserver ou de consolider les acquis qui nous ont été laissés par les présidents Badara Mama Yacine, Amadou François Gueye et ceux qui les ont précédés en ce sens nous comptons sur l’unité des arbitres pour pouvoir y arriver ».

Objectif 

« La qualité de l’arbitrage est notre premier objectif, sinon même l’objectif. Donc nous appuierons sur les structures déjà existantes, le département national de l’arbitrage qui va être le relais entre nous et certains arbitres sans oublier les structures que je viens de nommer qui sont les CRA et Sous CRA. On mettra en place une structure qu’on appellera sous commission de formation technique et physique qui prendra en charge les questions de formation avec les instructeurs techniques et physiques. On ne peut pas arriver à un arbitrage de qualité sans une bonne formation. Le concept moderne de l’arbitrage fait appel à plusieurs questions parmi lesquelles les prédispositions pour l’utilisation de la VAR, l’analyse des vidéos avec le concept qui est clair mais aussi la philosophie globalement de l’arbitrage avec la compréhension du football.

Donc en le faisant, nous sommes obligés d’arriver à catégoriser les arbitres. Cela veut dire, qu’à l’horizon 2025, si les arbitres sénégalais me renouvelle leur confiance, il sera possible en 2025, qu’on puisse complètement dérouler ce programme de catégorisation des arbitres, en élites, en jeunes prometteurs et d’autres. Pour permettre à chacun d’arbitrer dans sa catégorie. Ça sera aussi l’occasion de catégoriser les inspecteurs et assesseurs d’arbitres. Nous tenterons organiser des séminaires pour pouvoir vraiment arriver à la catégorisation. Il nous faudra dans l’unité de travailler de sorte qu’à régler certains problèmes qui empêchent les arbitres d’entrer très tôt dans leur fond. »

wiwsport.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *