Accès à internet : « Quitter le réseau d’Orange est un acte patriotique » (président Asutic)

Le président de l’Association Sénégalaise des Utilisateurs des TIC, Ndiaga Guèye a déclaré vendredi que « c’est un acte patriotique de quitter le réseau d’Orange Sénégal tout en étant un déterminant important dans le changement de cap que l’Artp est en train d’opérer », dans un communiqué.

« C’est un acte patriotique de quitter le réseau d’Orange Sénégal tout en étant un déterminant important dans le changement de cap que l’Artp est en train d’opérer. Dans cette nouvelle ère de co-régulation, il est important de rappeler aux acteurs, à tout instant, que l’autorité reste l’Artp avec ses pouvoirs de sanctions pécuniaires, surtout quand on a dans le marché un acteur comme Orange Sénégal qui n’hésite point à violer la loi pour ses intérêts commerciaux et financiers », a dit M. Ndiaye.

Il a salué la nouvelle dynamique de co-régulation de l’autorité de régulation, avant d’inviter l’autorité de régulation à mettre en œuvre une campagne de communication sur la portabilité en partenariat avec les associations de consommateurs.

Ndiaye a également exhorté les clients d’Orange Sénégal à le quitter en utilisant la portabilité et a demandé au gouvernement du Sénégal l’entrée dans le marché d’un 4ème opérateur de classe mondiale.

Pour lui, Orange Sénégal, dans sa boulimie financière a voulu profiter de la forte demande en services mobiles à cause de la crise sanitaire, pour gagner plus d’argent sur le dos de ses clients, en mettant sur le marché de nouvelles offres dont certaines constituaient une augmentation de tarifs.

« Un manquement de Sonatel (Orange Sénégal) à son obligation de ne pas pratiquer des tarifs excessifs. (Article 22 du Décret n° 2016-1081 du 03 août 2016 portant approbation de la convention de concession et du cahier des charges de la Sonatel) », rappelle-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *