Richard-Tool : L’approche de l’hivernage, ces quartiers risquent de connaître le même calvaire ( Par Adama Kane)

Lorem ipsum dolor sit amet,sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam erat, At vero eos et accusam et justo duo dolores et ea rebum. Lorem ipsum dolor sit amet, no sea takimata sanctus est Lorem ipsum dolor sit amet. Stet clita kasd gubergren, no sea takimata sanctus est Lorem ipsum dolor sit amet. no sea takimata sanctus est Lorem ipsum dolor sit amet. no sea takimata sanctus est Lorem ipsum dolor sit amet. sed diam voluptua.

La saison des pluies s’approche. Les populations de Diamaguene, de Thiaabakh, de Ndiaw et de Ndiangué qui ont douloureusement vécu le calvaire des inondations risquent cette année encore, de subir le même sort car depuis septembre 2020, aucune action significative n’est faite pour planifier, prévenir et anticiper.

Et pourtant force est de constater que toutes les dispositions nécessaires pour abréger la souffrance des riverains sont existantes et réparties entre la Mairie de Richard-Toll, l’office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS) et la compagnie sucrière sénégalaise (CSS).

Comment comprendre que des entités publiques/privées implantées dans le terroir, disposant chacune en ce qui le concerne, de tous les moyens capables de faire des aménagements pré hivernaux, puissent, les armes à la main, laisser les populations dans la détresse ?
Tout le monde s’interroge. Alors il faut vite mettre un terme à ce cloisonnement des compétences et agir avant qu’il ne soit tard trop !

C’est toujours possible si nous élaguons les égos et les coups bas. J’en appelle à l’humanisme et au sens des responsabilités des uns et des autres pour qu’ensemble, en cette imminente saison des pluies, nous puissions en finir avec les inondations !

Par Adama Kane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *